J'ai testé : Samsung Galaxy S10+ de Samsung

photo samsung galaxy s10

Alors aujourd'hui, c'est le grand jour ! Les pré-commandes l'ont dans leur boîte aux lettres et dans les magasins, il attend sur les étagères : Le Galaxy S10 de Samsung. La nouvelle série de smartphones S10, car la famille S10 se compose de quatre smartphones, chacun avec ses propres avantages. Nous avons reçu le Galaxy S10+ comme spécimen d'essai et l'avons mis à l'épreuve.

C'est le plus grand téléphone du quatuor, avec une diagonale d'affichage de 6,4 pouces. Il a également des bords arrondis, semblables à ceux du Huawei Mate 20 Pro. Mais ce n'est pas une raison de paniquer, car cette taille se réfère à la quasi-totalité de l'appareil - il n'y a donc pas de Becels qui font de ce téléphone un monstre. Le taux d'affichage est d'environ 93 %. De plus, l'épaisseur du boîtier n'est que de 7,8 millimètres. Cela signifie que l'appareil peut être facilement saisi et utilisé malgré la grande taille du boîtier. Certes, cependant, l'opération à une main sera difficile sans de plus grosses pattes. Mais c'est à cela que sert le mode Minimiser.

Sur le côté de l'appareil, à l'emplacement SIM, il y a un emplacement MicroSD pour l'extension mémoire (jusqu'à 512 Go). Si vous n'en avez pas besoin, vous pouvez également l'utiliser pour une deuxième carte SIM, car c'est une fente hybride. Sur le dessous, Samsung ne voulait pas manquer l'installation d'un port jack 3,5 mm à côté de la fente C USB. Le capteur d'empreintes digitales physique a été retiré et déplacé sous l'écran. Excitant : Il est basé sur la technologie des ultrasons. Cela signifie qu'il réagit aux ondes ultrasonores à haute fréquence pour déterminer les détails de l'empreinte digitale. Le verre allié en céramique (en option également en noir) nous attend au dos, qui est très élégant et peut bien sûr être rechargé grâce à la technologie de charge Qi.

La face avant sans encoche susmentionnée comporte plutôt une double découpe, avec un objectif grand angle de 10 mégapixels et un objectif de 8 mégapixels. A l'arrière se trouve une triple caméra avec téléobjectif grand-angle et un objectif ultra grand-angle de 12 ou 16 mégapixels respectivement. Ce dernier a un angle de 123 degrés maximum - ce dernier correspond à l'angle de vision de l'œil humain, qui est aussi le concept derrière le nombre "non conventionnel" de degrés de l'objectif - "ce que vous voyez est ce que vous obtenez sur l'image". Le téléobjectif dispose également d'un zoom optique double et numérique 10x. Samsung a également pensé à un stabilisateur d'image optique. La classe Premium, c'est aussi le fait que les caméras avant et arrière sont compatibles avec la vidéo 4K. La stabilisation vidéo logicielle peut être activée via le menu.

L'application photo a déjà été complètement repensée : 10 scénarios différents sont désormais disponibles pour l'optimisation de l'image - en fonction du sujet, les nuances de couleur sont ajustées, les positions de prise de vue proposées et les avertissements affichés en cas de facteurs perturbateurs. En mode nuit, le temps d'exposition est également adapté aux conditions extérieures et plusieurs prises de vue individuelles sont combinées pour former une image globale optimisée. Les photos, y compris celles avec la caméra frontale, sont très réussies. Le post-traitement par le logiciel entraîne une certaine perte de détails, mais pas comme l'a fait la came avant du P20 Pro avec les visages.

Retour vers le haut